Soins conservateurs

Thumbnail

Les soins conservateurs correspondent aux techniques de soins des affections de l’émail, de la dentine et de la pulpe des dents.
Les traitements pratiqués consistent le plus souvent à supprimer les tissus pathologiques, à restaurer à l’aide d’un matériau les tissus lésés d’une dent pour lui redonner sa morphologie et sa physiologie.

On distingue deux grandes catégories d’actes :
– La dentisterie restauratrice
– L’endodontie

Dentisterie restauratrice

Composite dentaire

Lorsque la cavité́ laissée par une carie ou un amalgame disgracieux est peu volumineuse, la dent est restaurée par la mise en place de matériau composite.
Il s’agit d’une résine dont la teinte est très, collée avec un adhésif spécifique. La teinte est adaptée aux différentes teintes des dents.

Le traitement

Le traitement vise à arrêter l’évolution de la carie et à éliminer les zones tissulaires abimées.
Après avoir procéder à l’élimination des tissus lésés, votre praticien procédera à l’obturation de la cavité à l’aide de matériau composite. Les fonctions esthétiques et masticatoire de la dent sont rétablies de façon durable.

L’endodontie

L’endodontie est la discipline permettant de traiter les pathologies de la pulpe située au cœur de la dent. Lorsqu’elle est atteinte par la carie, elle ne peut pas être conservée vivante dans la plupart des cas.

Différents traitements sont possibles en fonction de la gravité de l’atteinte :
– La pulpotomie lorsque la pulpe est partiellement atteinte.
– La pulpectomie lorsque l’atteinte de la pulpe est plus importante. le traitement de la pulpe vivante ayant des réactions inflammatoires, pour lesquelles on effectue une ablation totale de la pulpe de la couronne et des racines : la pulpectomie.

Le traitement

Sous anesthésie locale, le dentiste crée une ouverture sur la face occlusale de la dent et accède à la pulpe qu’il élimine.
A l’aide de limes et de solution antiseptique, il nettoie et désinfecte les canaux pulpaires.
Puis, après séchage, il obture les racines avec une pâte spécifique.
La dent est ensuite reconstituée soit avec une obturation coronaire si elle n’est pas trop délabrée soit avec une prothèse (couronne)