Prothèses

Thumbnail

Les prothèses dentaires sont des dispositifs médicaux sur mesure destinés à pallier à l’absence ou au délabrement d’une ou plusieurs dents.

Il existe trois types de prothèses dentaires :
– Les prothèses dentaires fixes réalisées sur dent naturelle (ou couronnes) qui permettent de protéger et d’habiller une dent existante délabrée ou manquante
– Les prothèses dentaires sur implant (fixes ou amovibles)
– La prothèse adjointe ou prothèse amovible (stellite et dentier)

Toutes les prothèses du réseau de cliniques Dental Access sont réalisées par notre laboratoire partenaire garantissant une fabrication française et sont livrées avec un certificat de traçabilité ainsi qu’un certificat de conformité aux normes édictées par la directive 93/42/CEE du 14 juin 1993 relative aux dispositifs médicaux.

L’expertise de nos praticiens oriente le patient vers le type de prothèse la mieux adaptée en fonction des indications cliniques et de son budget.

Prothèse dentaire fixe sur dent naturelle ou sur implants

Couronne dentaire

La couronne dentaire permet de reconstituer artificiellement une dent délabrée, dévitalisée ou non. Lorsque la dent est dévitalisée, un tenon ou Inlay Core est fixé dans la racine sert d’ancrage à la couronne.

Bridge dentaire

Le bridge dentaire permet de remplacer une ou plusieurs dents manquantes en prenant appui sur lesdents voisines à l’aide de couronnes. Ce type de traitement est amené à disparaître car progressivement remplacé par la pose d’implants dentaires quand les indications cliniques le permettent.

La prothèse fixe sur implant

Traitement de l’édentement unitaire ou plural.

La prothèse implantaire nécessite des empreintes pour être confectionnée par un prothésiste. Les prothèses sur implants sont de même nature que les prothèses sur dents naturelles.

Suivant les cas cliniques, les prothèses fixes sont soit scellées par un ciment soit vissées sur le pilier implantaire.
– La couronne dentaire unitaire. Elle est indiquée pour remplacer une dent absente. Il s’agit de la solution thérapeutique idéale lorsque les dents voisines sont saines.
– Le bridge sur implant. Il est essentiellement indiqué dans les cas d’édentements du secteur antérieur.

Traitement de l’édentement complet :

– Le bridge transvissé ou “bridge Toronto”. Il s’agit d’une prothèse totale en résine et vissée sur 4, 5 ou 6 implants. Le nombre de dents varie de 10 à 14 selon le nombre d’implants choisi et leur position.
– Le bridge céramique. La pose de 6 ou 8 implants permet la réalisation d’un ou plusieurs bridges collés ou vissés. Cette solution est considérée comme la solution thérapeutique de choix, car répondant aux impératifs esthétiques et fonctionnels fréquemment exprimés par le patient.

La prothèse amovible

Prothèse adjointe

La prothèse amovible ou prothèse adjointe, totale ou partielle est utilisée en remplacement d’une ou plusieurs dents. Elle doit être retirée pour en assurer l’entretien et le nettoyage.

Lorsqu’elle est partielle la prothèse vient prendre appui sur la gencive et les dents présentes à l’aide de crochets. Lorsqu’elle est totale, on parle de dentier elle vient prendre appui sur la gencive pour remplacer toutes les dents de la mâchoire.

Cette solution permet de rétablir une fonction masticatoire mais n’est pas aussi esthétique et confortable que la prothèse sur implants qui assure stabilité et confort.
Elle nécessite par ailleurs de procéder à des réajustements de façon régulière.

Toutefois lorsque le budget ne permet pas la pose d’implants ou lorsqu’il n’y a pas d’indication clinique, la pose d’une prothèse amovible se présente comme une alternative.

Prothèse amovible sur implants

Dans ce cas, les implants sont mis en place pour stabiliser ou maintenir une prothèse amovible par des systèmes d’attachement.

Il existe 2 systèmes d’attache possibles :
– Les boutons pression : 3 boutons pression au minimum sont nécessaire. Cette option thérapeutique est indiquée seulement au maxillaire inférieur. La prothèse est reliée aux implants par des boutons pression.
– Les barres dites “d’ACKERMANN” : au minimum 3 implants sont nécessaire. Dans ce cas, la prothèse est fixée par des systèmes de cavaliers. Ces attachements ont tendance à se détendre avec le temps. Ils donc doivent être changés régulièrement afin de retrouver leur rétention maximale.